jeudi 6 décembre 2012

Entre midi et deux

Il y a ces deux jeunes filles dans le métro.
Elles doivent avoir quinze ou seize ans. 
Quand le train entre dans la station, je les vois sur le quai. Elles rient aux éclats. Le monde autour d'elles n'existe plus. Elles sont seules avec leur fou rire.
Le métro s'arrête. Elles sont exactement devant la porte qui est près de ma place.
Je les regarde monter. Elles font attention aux gens, sans vraiment faire attention. C'est-à-dire qu'elles ne bousculent personne, mais elles ne prêtent aucun regard aux gens présents L'une dit un mot, l'autre éclate de rire. Puis c'est l'inverse. 
Pendant plusieurs stations, le petit jeu continue. Elles sont tellement adorables à être heureuses comme cela.  Juste heureuses de passer cet instant toutes les deux. A rire de tout;
Progressivement, tout le wagon commence à sourire. C'est l'heure du déjeuner. Les uns font une pause entre midi et deux, elles font simplement sourire les gens dans le métro. Avec leur jolis frimousses de jeunes filles joyeuses, leurs larmes de joie et le son de leurs rires !

9 commentaires:

Nathellis a dit…

Un moment simple de bonheur partagé
Le paradis en somme !

Undo a dit…

Charmant petit bonheur ! :-)

Bruno a dit…

La double incarnation d'Amélie Poulain...
Génial !

Patricia Picard a dit…

Cela m'a fait sourire aussi!

Olive xox

Françoise a dit…

@ Nathelis : Oui, le paradis dans le métro parisien... Joie !

Françoise a dit…

@ undo : Merci :-)

Françoise a dit…

@ Bruno : Amélie Poulain... Tiens, je n'y avais pas pensé. Mais oui, il y avait de cela c'est vrai !

Françoise a dit…

@ Patricia Picard : Bienvenue sur mes petites bulbes ! D'autant qu'avec cette remarque, tu illumines ma journée. Le sourie, il n'y a que ça de vrai :-) Et savoir que les gens sourient, moi ça m'enchante.

Koalisa a dit…

Le sourire c'est contagieux...Un virus sympa en somme! :)